Les violences vécues dans leur pays par les réfugiés peuvent provoquer des troubles psychologiques, mais ils sont insuffisants pour expliquer des passages à l’acte comme les dernières attaques en Allemagne, estime le psychologue et criminologue Jean-Pierre Bouchard……Lire la suite

Merci DAN92 de la team Police & Réalités

Advertisements