Le tribunal administratif de Limoges a ordonné lundi à l’Etat français d’organiser au plus vite le retour sur son sol d’un étudiant iranien expulsé à tort vers l’Iran, où le traitement qu’il suit contre une maladie « grave et invalidante » n’est pas disponible, a indiqué à l’AFP son avocat……Lire la suite

Merci Chantal

Advertisements