Voitures de patrouille, miliciens armés, photos humiliantes de migrants à genoux les mains sur la tête présentés comme des butins de chasse : dans la petite commune hongroise d’Asotthalom, le maire organise lui-même une traque haineuse aux voyageurs clandestins……Lire la suite

Advertisements