Violent lors de son interpellation, l’intéressé – un très bon client du commissariat central – a refusé de piper mot en garde à vue. Sur décision du parquet, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. En attendant de passer devant le tribunal correctionnel, le 6 octobre prochain……Lire la suite

Merci Fred Fredo

Advertisements