Alors que plusieurs maires des Hauts-de-Seine réfléchissent à doter leur police municipale d’armes à feu, la ville de Sceaux prend le contre-pied. « Chacun son rôle », défend Philippe Laurent. En quinze ans de mandats, le maire UDI avait déjà réduit ses effectifs de neuf à quatre policiers municipaux……Lire la suite

Advertisements