La maire de Calais estimait vendredi 9 septembre que la prochaine construction d’un mur « anti-migrants » dans sa ville n’avait « plus lieu d’être » après l’annonce du gouvernement de poursuivre le démantèlement du camp de réfugiés surnommé la « Jungle »…..Lire la suite

Merci Maître Confucius 

Advertisements