Vingt-deux militaires du 3ème RHC d’Etain (Meuse) ont dû être hospitalisés lundi pour des raisons qui restent à déterminer. Neuf d’entre eux étaient dans un état préoccupant au moment de leur prise en charge médicale. Une enquête interne est ouverte……Lire la suite

Advertisements