Contrairement à leurs affirmations, les gendarmes n’auraient pas fait les gestes de secours nécessaires face au malaise du jeune homme, sur lequel ils avaient pratiqué un plaquage ventral. Une technique dénoncée comme dangereuse par les associations de défense des droits de l’Homme…..Lire la suite

Merci Laurent M.

Advertisements