La radicalisation de certains surveillants de prison au contact de détenus prosélytes est un phénomène « infiniment minoritaire » mais « réel », a déclaré aujourd’hui le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas……Lire la suite

Publicités