Quatre jeunes, mineurs au moment des faits, qui avaient agressé en juillet 2013 un policier sur une plage marseillaise, au risque de le noyer, ne retourneront pas en prison, les peines de prison ferme prononcées aujourd’hui étant couvertes par les durées de leur détention provisoire……Lire la suite

Merci Cédric Baudon

Publicités