En plein plan Vigipirate, alors que les forces de l’ordre sont sur le qui-vive pour prévenir d’éventuels attentats, le constat est inquiétant : les portes d’accès de six commissariats de l’Essonne sont hors d’usage. Sans des dispositifs bricolés tant bien que mal par les fonctionnaires, il suffirait de pousser la porte pour s’introduire dans leurs QG locaux……Lire la suite

Publicités