Les policiers sont exaspérés, épuisés. Cela fait trois nuits qu’ils se rassemblent, à Paris notamment. Pierre (*), en poste en Bretagne, «34 ans de voie publique», est «simplement syndiqué pour avoir un soutien en cas de coup dur»……Lire l’article

Merci Angelina Ollivier