Débordés par un mouvement de grogne qui leur échappe, les syndicats de policiers ont peu mobilisé, mardi, avec leur premier appel à se rassembler devant les tribunaux pour dénoncer notamment le «laxisme» de la justice à l’égard des agresseurs des forces de l’ordre. Un «laxisme» que le garde des Sceaux a réfuté. Selon un sondage, neuf Français sur dix jugent le mouvement justifié……Lire l’article

Merci Nico M.