Un officier de police syndicaliste qui court les plateaux télé et les réunions politiques pour finir sous-préfet, maire et conseiller influent des Républicains d’un côté, et un brigadier-chef que sa hiérarchie, aidée du parquet, a assassiné socialement avant que des sauvages ne tentent de l’assassiner physiquement de l’autre : n’y a-t-il pas, là, comme une métaphore de ce qui sépare la base de la police et son sommet, la France des sans-dents et la France des salons feutrés ?……Lire l’article