Le forcené abattu par des policiers à Échirolles (Isère) vendredi soir est décédé d’un tir mortel sur les trois qui l’ont atteint, d’après les résultats de l’autopsie réalisée lundi. «Trois tirs l’ont atteint au tronc sur les cinq coups tirés. Un tir a été mortel. Il est entré par la clavicule gauche et a touché l’aorte» de cet homme de 51 ans, a précisé le parquet de Grenoble……Lire l’article