Arnaud (*), un policier lorrain, était en mission au Stade de France le 13 novembre 2015 quand l’un des trois kamikazes explose à 10 m de lui. Du sang, des morceaux de cadavre sur l’uniforme. Des blessés à secourir. L’Elysée à sécuriser… Et une vie à reconstruire. Il se confie. Pour la première fois……Lire l’article

Merci Adrien N.

Advertisements