Jacques Toubon qui s’était auto-saisi de l’affaire indique que la responsabilité du gendarme mobile qui a lancé la grenade mortelle n’est pas en cause mais critique la clarté des instructions données aux forces de l’ordre……Lire l’article