L’affaire illustre la problématique des déserts médicaux. Ce week-end à Ferrière-la-Grande, les policiers ont dû surveiller durant 14 heures le corps d’un homme qui venait de mettre fin à ses jours. Aucun professionnel n’était disponible pour délivrer un certificat de décès. Au grand dam des forces de l’ordre……Lire l’article

Merci Yann Bourguignon

Advertisements