Ils n’en peuvent plus et comptent le faire entendre. Plus de 350 surveillants pénitentiaires bloquaient lundi 10 avril la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) pour protester contre la récente agression de six gardiens dans la plus grande prison d’Europe, minée par la surpopulation carcérale et le manque de personnels……Lire l’article

Publicités