Dans leur communiqué , le SGP explique « que la situation des policiers sont très difficile. C’est « un métier dangereux, des conditions de travail exécrables, vie sociale et familiale inexistante ». Mais les policiers auraient toujours assumé leur responsabilité. « Plan vigipirate, menaces terroristes, état d’urgence… autant de missions auxquels nos collègues ont répondu présents, au détriment de leur vie de famille et de leur santé dans un souci de protection du citoyen face aux multiples menaces ».Mais actuellement, les agents de police secours n’en pouvaient plus. Ils auraient demandé à l’administration centrale un week-end sur deux, contre un week-end sur 6 actuellement, pour rester auprès de leur famille et à une vie sociale équilibrée, mais l’administration aurait refusé. Voilà pourquoi, ils lancent un appel au secours et refusant de répondre au « 17 »……Lire l’article

Publicités