Rapidement, une cinquantaine de personnes se retrouvent face aux fonctionnaires. Ils encerclent le véhicule de police et jettent dessus divers projectiles comme des pneus, des bouteilles en verre et jusqu’à «des phares de voitures» selon certains. Une référence à l’attentat survenu jeudi sur les Champs-Elysées, lors duquel un policier a été tué, aurait même été lancée. Face à l’attroupement, les policiers utilisent flash-ball et grenades de désencerclement. L’un d’entre eux va jusqu’à tirer en l’air avec son arme de service……Lire l’article

Merci Christine Petit

Publicités