Vingt-neuf personnes ont été placées en garde à vue à l’issue de manifestations « antifascistes » dans Paris dimanche soir au cours desquelles 143 personnes avaient été interpellées, a indiqué lundi à l’AFP la préfecture de police.
Six policiers et trois manifestants ont été légèrement blessés, lors de ces heurts. Plusieurs centaines de jeunes « antifascistes » s’étaient réunis dans la capitale « contre » Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de la présidentielle……Lire l’article

Publicités