Glisser un bulletin Macron dans l’urne, c’est voter contre les intérêts de la police nationale et de ses personnels.

Alors qu’Alliance Police Nationale appelle à voter Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, contrairement à Jean-Claude Delage et ses amis, le syndicat France Police n’est pas amnésique.

Lire la suite du communiqué

Publicités