Depuis 10 mois, ils vendaient sur Internet des médicaments et des articles de puériculture volés. Leur petit trafic a été repéré par les gendarmes de la brigade de Châteauneuf-sur-Loire. Des biberons, des tétines, des lingettes. Mais aussi des médicaments courants comme de l’aspirine ou des anti-douleurs vendus à prix bradé directement sur des sites de petites annonces en ligne ou sur les réseaux sociaux. Des produits neufs que l’on trouve normalement seulement en pharmacie……Lire l’article

Merci Alain Zephyrbastet

Publicités