Le problème est national mais il touche particulièrement l’Essonne. La Cour de justice de l’union européenne a taclé le rythme de travail imposé dans les commissariats de France. Aujourd’hui, dans la majorité des services de police secours, les agents ne profitent d’un week-end entier de repos qu’une fois toutes les six semaines. Dans un sondage lancé auprès de tous les fonctionnaires, ils ont voté à 90% pour un cycle leur permettant d’être au repos un week-end sur deux. Mais ce nouveau rythme nécessite des renforts supplémentaires. « Le problème, c’est qu’en Essonne presque tous les commissariats sont en sous-effectif et on ne peut pas le mettre en place »……Lire l’article

Merci Yann Bourguignon 

Publicités