Le patron du géant de la publicité Publicis, a appelé le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl, pour s’excuser d’un tweet publié par la CGT-Publicis ironisant sur l’un des policiers brûlé au 3e degré lors de la manifestation du 1er mai à Paris……Lire l’article

Publicités