Tout de noir vêtu, capuche sur la tête ou foulards dissimulant leur visage, une dizaine d’hommes sont venus à la rencontre des manifestants, à l’intersection de la rue du Dôme et de la rue brûlée vers 21 h. Pensant dans un premier temps à des sympathisants qui venaient les rejoindre, ils ont continué d’avancer, en hésitant cependant, jusqu’à ce que le petit groupe ne se mette à lancer en leur direction différents objets dont de gros pétards, « des mortiers », qui ont explosé dans un bruit assourdissant. Puis le petit « commando » a foncé violemment sur les manifestants décontenancés pour les frapper……Lire l’article

Publicités