L’État a été condamné à verser 2.300 euros à un résident de l’île de Ré dont la voiture avait été dérobée en 2013 par un détenu de la maison centrale, située dans une commune voisine, qui s’était fait la belle lors d’une marche en plein air. La décision du tribunal administratif de Poitiers, dont l’AFP a pris connaissance ce jeudi, avait été rendue le 5 mai…..Lire l’article

Merci Christine Petit 

Publicités