Le 29 avril 2016, trois Manceaux comparaissent devant la cour d’Assises de Rennes. Le procès porte sur un meurtre commis dans le quartier Ronceray-Glonnières, au Mans, en 2013. Le commanditaire présumé écope de la condamnation la plus lourde. Vingt-et-un ans de réclusion pour cet homme aujourd’hui âgé de 27 ans.
Une lourde peine qui a pris fin brusquement jeudi. Un an seulement après sa condamnation, l’homme est à nouveau libre de ses faits et gestes. Il doit sa liberté à une simple mais regrettable erreur de procédure……Lire l’article complet

Publicités