Un détenu, incarcéré à la maison d’arrêt de Nantes depuis deux semaines, s’est suicidé dimanche 14 mai, dans l’après-midi.Retrouvé pendu dans sa cellule, l’homme de 40 ans était poursuivi pour avoir violé et tué sa compagne, Marion Bonnin. La mère de deux garçons a été découverte violée et battue à mort, à son domicile d’Aigrefeuille dans le Vignoble nantais, le 29 avril dernier……Lire l’article complet

Publicités