La maire de Paris a annoncé le 28 mai qu’elle demandait l’interdiction du festival «Nyansapo» qui prévoyait 80% d’espaces «sans mixité», dans une salle appartenant à la mairie de Paris. Le Front national avait évoqué un «acte flagrant de racialisme».Anne Hidalgo a tranché avant que la polémique n’enfle davantage en décidant d’interdire la festival «Nyansapo». Ce festival «afroféministe européen» a récemment créé la controverse en prévoyant des zones interdites à certaines catégories de personnes, «non racisées»……Cliquez ici pour lire l’intégralité de l’article

Publicités