Les squatteurs, et parmi eux Steven Bissuel, le vice-président du GUD-Lyon, parlent d’un « bastion social ». Ils affirment avoir « réquisitionné » les lieux, depuis fin mai, pour « accueillir des Français dans le besoin alors que l’Etat et les associations aident les étrangers »……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités