Jacques Toubon « exhorte les pouvoirs publics à ne pas s’obstiner dans ce qui s’apparente à un déni d’existence des exilés ». 

Le défenseur des droits, Jacques Toubon, s’inquiète d’« atteintes aux droits fondamentaux » des migrants à Calais « d’une exceptionnelle et inédite gravité », dénonçant « des conditions de vie inhumaines » et la « sorte de traque » qui les vise……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités