Condamnée pour avoir laissé mourir une des jumelles qu’elle venait de mettre au monde, Aline Le Diouris ne retournera pas en prison.

Une heure de larmes, le temps des réquisitions et de la plaidoirie de Me Risbourg. Puis l’attente d’un verdict. Trois heures difficiles à supporter pour Aline Le Diouris, jugée pour délaissement d’enfant de moins de 15 ans en 2012 à Formerie (Oise). Et enfin le soulagement. Car si la jeune femme a bien été condamnée ce mardi à cinq ans de prison, dont deux ans ferme, elle ne retournera pas en prison……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités