Toujours considérée comme un corps d’élite, la police judiciaire traverse une grave crise, en témoigne cette étude effectuée par le syndicat Alliance. C’est une enquête qui risque de ne pas faire plaisir à la place Beauvau. Effectuée par le syndicat Alliance, majoritaire chez les gardiens de la paix, auprès de 8 832 policiers, dont 84% d’officiers de police judiciaire (OPJ), du 9 janvier au 6 mars 2017, elle confirme un constat alarmant : le mal être des policiers d’investigation. Et propose quelques solutions……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités