Il suffit qu’ils prennent de la hauteur pour que le regard des passants change du tout au tout. A partir de ce samedi, Sophie, policière municipale à Elancourt, et Jean-Michel, son collègue de Maurepas, ne patrouilleront plus à pied, à vélo ou en voiture, mais à cheval. Une expérimentation prévue pour deux mois, avec ces deux agents, cavaliers expérimentés dans leur vie privée, et deux chevaux loués (500 € par cheval et par mois, auxquels il faut ajouter 500 € pour la pension comprenant l’hébergement et la nourriture) par les deux communes à une entreprise spécialisée……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités