L’installation de trop. À Valence, près de 200 caravanes de gens du voyage se sont installées dans deux stades alors même que ʺ les services de Valence Romans Agglo les attendaient sur l’aire de grand passage la semaine prochaine et leur avait signifié qu’elle était au complet cette semaine ʺ, a expliqué le maire Les Républicains et président de l’agglomération Nicolas Daragon au Dauphiné libéré. En réaction, il a décidé de saisir  le Préfet de la Drôme ʺ en vue d’expulser les occupants ʺ.

« Ni la Ville ni les contribuables valentinois n’ont vocation à payer l’eau, l’électricité et les dégradations du domaine public que l’installation de gens du voyage engendre »

Cliquez ici pour lire la suite

Publicités