Depuis des semaines, dans le gigantesque campement sauvage, installé le long du boulevard Ney, porte de la Chapelle, à Paris, plus de 2000 réfugiés vivaient dans des conditions d’hygiène épouvantables et attendaient d’être hébergés……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités