Le jeune voisin de Sarah Halimi, hospitalisé d’office depuis qu’il a roué de coups et défenestré cette femme juive en avril à Paris, a été mis en examen lundi pour «homicide volontaire», sans que soit retenu à ce stade de caractère antisémite, une décision dénoncée par les associations.  

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Francis Kalifat, exprime ainsi une «réaction de stupéfaction, d’incompréhension et bien sûr de colère» en apprenant que ce mobile n’était pas retenu. Pour le président du Consistoire, Joël Mergui, «cet acte aurait dû être qualifié d’islamiste immédiatement, le fait qu’il ne l’ait pas été a créé un climat qui altère la confiance qui s’était installée entre la communauté et les autorités». Avocat du fils de Sarah Halimi, Me David-Olivier Kaminski veut voir dans la mise en examen de Kobili Traoré «une première étape» alors que le dossier «était à l’arrêt»……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités