« Je suis derrière nos soldats », a ajouté le président, qui a de nouveau promis en 2018 « l’augmentation budgétaire la plus importante de ces 15 dernières années » avec un objectif de 2 % du PIB consacrés à la Défense en 2025. Il a aussi salué « le général de Villiers, militaire de grande qualité » et qualifié son remplaçant de « héros militaire comme il y en a peu, un grand général de l’armée de terre dont les armées peuvent être fières »……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités