Ce mardi matin, les trafiquants de drogue avaient de nouveau hissé une chaise en haut du mur de la cité Charles-Schmidt, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Lundi après midi, ils avaient entrepris de faire sauter à la disqueuse les plaques métalliques posées par le bailleur le jour même sur ce mur mitoyen d’un terrain de sport de la ville et de la halte-garderie la Galipette. La police était intervenue dans l’après-midi, avant qu’ils ne mettent en pièces détachées le reste du dispositif. Mais les «bricoleurs» avaient eu le temps de détaler, abandonnant dans l’herbe leurs outils : une disqueuse et un pied de biche. L’installation du bailleur, faite de plans inclinés, visait à empêcher les guetteurs d’utiliser ce perchoir de 3 m comme tour de contrôle……Cliquez ici pour lire la suite

Merci Yann Bourguignon

Publicités