En 2016, Tracfin a reçu 64.815 informations, soit une hausse de 43% par rapport à 2015. Le nombre de déclarations de soupçons émanant des banques, qui représentent les trois quarts des informations, a crû de 50%, à 46.901. Jamais l’organisme de Bercy chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme n’avait constaté une telle croissance.

Les sept plus grands groupes bancaires sont à l’origine de cette hausse, le nombre de leurs signalements augmentant de 57%. Tracfin suggère que les banques multiplient les déclarations afin d’éviter d’êtres prises en faute, avec parfois peu de discernement. « Le service attend de ces professionnels que leurs déclarations de soupçon présentent des analyses pertinentes et mettent les faits générateurs de soupçon en perspective avec les éléments liés à la connaissance du client » peut-on lire dans le rapport annuel de Tracfin……Cliquez ici pour lire la suite

Merci Maitre Confucius

Publicités