Le chef de la BAC (Brigade anti-criminalité) de Rennes a comparu hier soir devant le tribunal correctionnel pour « violence par personne dépositaire de l’autorité publique », « faux en écriture publique » et « dénonciation calomnieuse » à la suite d’une interpellation filmée par vidéosurveillance.

Le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet a requis dix mois de prison avec sursis. Le délibéré sera rendu jeudi prochain à l’issue d’une audience qui s’est terminée dans la nuit hier soir.

Les faits remontent au 5 mai dernier lors de l’interpellation d’un jeune homme qui opposait au policier une « résistance passive », selon les termes de la présidente du tribunal……Cliquez ici pour lire la suite

Merci « Anne-Laure »

Publicités