Au delà de la crise budgétaire, la gestion des ressources humaines pratiquée en plus haut lieu est au cœur du malaise qui s’est installé dans l’armée après la démission du chef d’état major des armées……Cliquez ici pour lire la suite

Merci "Alex c."

Publicités