« C’était un geste défensif ! » Bouzidi Rabah n’en démord pas, même devant les juges alors qu’il était présenté jeudi devant le tribunal correctionnel de Reims sous le régime de la comparution immédiate……Cliquez ici pour lire la suite

Merci "Audrey"

Publicités