Les feuilles sont couchées sur le sol. Les bulbes sont déterrés, totalement écrasés, laissant échapper une forte odeur. Impossible de ne pas remarquer qu’il y a peu, ce sont des oignons qui poussaient sur cette terre, située chemin de la Croix-Rouge-Fer à Longpont-sur-Orge. Un champ ravagé par des quads lors d’un rodéo sauvage lundi soir.
Trois jours après leur virée, des traces de pneus sont encore visibles. « C’est la première fois que cela m’arrive, raconte, dépité, Daniel Noé, l’agriculteur. On voit bien qu’ils sont passés à plusieurs reprises. Ils ont même mis des planches pour éviter de percuter le puits situé en plein milieu. »

Daniel Noé cultive les terres de ses parents depuis l’âge de 14 ans. Aujourd’hui, c’est une partie de sa production qui est invendable. « Je revends ma production au détail sur les marchés parisiens. On les vend à la botte, avec le feuillage, là tout est perdu, constate-t-il. Je suis incapable de chiffrer les pertes, heureusement que j’ai d’autres champs. »……Cliquez ici pour lire la suite
Merci Stéphanie Briard 

Publicités