Libre, mais avec des obligations. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon (Côte-d'Or) a accepté, vendredi 4 août, de remettre en liberté Murielle Bolle, témoin clé de l'affaire Grégory en 1984, ont annoncé les avocats de la famille Villemin. Cette remise en liberté s'accompagne d'un contrôle judiciaire, d'une interdiction de s'exprimer dans les médias, ainsi que de l'interdiction de rencontrer les autres protagonistes de l'affaire……Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Agnès)

Publicités