Alors qu’ils devaient assurer la sécurité du feu d’artifice d’Annecy, cinquante fonctionnaires de la CRS 34 basée à Mably se sont fait porter consultants. Ils se sont rendus, ce samedi, aux urgences de l’hôpital de Saint-Priest pour rencontrer le médecin contrôleur d’administration et obtenir des arrêts de travail.

Une action destinée à soulever la question de l’indemnisation des CRS en déplacement qui fait débat depuis plusieurs années.

«Certes, l’indemnité passera de 39€ à 43,59€. En lui appliquant la CSG, on gardera nos 39€. Mais on n’a aucune assurance que le taux de la CSG ne soit pas revu à la hausse dans les prochaines années», explique un fonctionnaire.

Ce mouvement prend une ampleur nationale. Les compagnies de Chassieu (69), Châtel-Guyon (63), Montélimar (26), Mulhouse (68) sont aussi concernées. Le mouvement fait suite à un entretien entre les représentants syndicaux et le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb le 28 juillet dernier……Cliquez ici pour lire la suite

(Merci Yann Bourguignon)

Publicités