Dimanche après-midi, nous apprenons que le suspect, un Français né en 1998 en Mauritanie, avait été condamné en décembre 2016 à quatre mois de prison assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans pour apologie du terrorisme et menaces de mort.
Les premières investigations ont mis en lumière sa personnalité très fragile……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités