Du pavot à l’héroïne, les talibans contrôlent désormais toute la ligne de production dont ils tirent un bien meilleur profit pour leur trésor de guerre que de l’opium non transformé, accuse un responsable américain.

L’Afghanistan produit 80% de l’opium mondial et rien, à part les aléas météorologiques, n’endigue cette culture lucrative qui générait, pour 200.000 ha et 4.800 tonnes de pavot en 2016, 3 milliards de dollars de revenus en 2016, selon les Nations unies.

Les talibans avaient banni la culture du pavot en 2001, quand ils dirigeaient l’Afghanistan. Ils en sont revenus et même s’ils s’en défendent, prélèvent des taxes sur les fermiers producteurs et les trafiquants pour financer leur jihad contre le gouvernement afghan.

Pire, pour William Brownfield, responsable depuis 2011 au Département d’Etat américain de la lutte anti-drogue: « Les talibans transforment désormais tout le pavot récolté en morphine et en héroïne » affirme-t-il. « L’opium récolté est transformé ici, dans le pays », martelait-il en juillet à Kaboul. « Ils perçoivent ainsi bien plus d’argent s’ils transforment l’opium avant qu’il ne quitte le pays »……Cliquez ici pour lire la suite

Publicités